La souffrance du soignant
Groupe pasteur Mutualité

La souffrance du soignant : définition et chiffres clés

Définitions

Le burn out est un syndrome touchant les personnes impliquées auprès d'autrui et tout particulièrement dans une relation de soin.

 

Il comporte trois dimensions :

  • un épuisement émotionnel qui se traduit par une démotivation, une baisse d’énergie au travail, et un sentiment d’accablement qui fait que tout semble difficile, voire insurmontable.
  • une tendance à dépersonnaliser ses patients, qui sont considérés comme des objets, sans affect ni intérêt, voire avec cynisme.
  • une réduction de l'accomplissement personnel : le soignant se dévalue lui-même, se jugeant incompétent et inutile pour ses patients. Sans estime pour son travail, il le néglige et se laisse aller à l’épuisement.

Quelques Chiffres clés

Concernant les médecins libéraux :

  • 14 % des causes de décès des médecins libéraux en activité sont le suicide (enquête du CNOM, 2003),
  • 38 % des causes d’invalidité chez les médecins sont liées à des affections psychiatriques (CARMF, 2005),
  • 47 % des médecins libéraux présentent les symptômes du syndrome d’épuisement professionnel ou burn-out (enquêtes URML Bourgogne 2001, Poitou-Charente 2003 et Champagne-Ardenne 2004),
  • 53 % des médecins libéraux se sentent menacés par le burn-out (enquête URML IDF, juin 2007),
  • 96 % des médecins évoquent la paperasserie comme première cause de l’épuisement professionnel (enquête URML IDF, juin 2007).

 

Lire aussi :

Solutions

Les 5 solutions plébiscitées par les médecins :

Source : 'L'épuisement professionnel des médecins libéraux franciliens'. Etude réalisée par l'URML d'Ile de France (Union régionale des médecins libéraux). Juin 2007



  1. Améliorer la protection sociale des médecins (97,2 %)
  2. Mieux définir la nature et les limites de la responsabilité médicale (95,6 %)
  3. Prendre en compte le médecin pour lui-même (93,2 %)
  4. Mieux préparer les étudiants en médecine (93,2 %)
  5. Obtenir de l’aide pour la gestion administrative (88,4 %)